Accueil Politique

Politique : Moïse Jean-Charles minimise les déclarations de certains leaders de l’opposition

277

Haïti standard, le 20 octobre 2020.-

Le Secrétaire général de la plateforme « Pitit Desalin », Moïse Jean-Charles dit avoir déjoué un complot consistant à nommer un nouveau Premier ministre issu de l’ “opposition au pouvoir en place”. Selon le leader de « Pitit Desalin », ce complot a été orchestré par certains leaders de l’opposition de concert avec l’ambassade américaine.

« L’objectif de ce complot est de favoriser le maintient de Jovenel Moïse au pouvoir après le 7 février 2021 », a déclaré l’ancien sénateur Moïse Jean-Charles qui en a profité pour annoncer une manifestation contre le pouvoir en place, le 18 novembre 2020, à l’occasion de la commémoration de la bataille de Vertières.

La suite après cette publicité Création site internet en Haïti
LIRE AUSSI:  Saint-Marc (Artibonite) : l'Alternative des jeunes plaide en faveur de l'intégration des jeunes dans des postes décisionnels

« La mobilisation prévue pour le 18 novembre prochain sera réalisée dans les 10 départements géographiques du pays », afin de réclamer la démission du Chef de l’État. La manifestation de Port-au-Prince prévoit de se rendre devant les locaux de l’ambassade américaine à Tabarre, a soutenu MoïseJean-Charles.

En marge d’une conférence de presse donnée, le 20 octobre 2020, à Port-au-Prince, Moïse Jean-Charles en a profité pour minimiser les déclarations de certains leaders de l’opposition qui l’accusaient de travailler au profit du pouvoir en place.

Le numéro un de la plateforme « Pitit Desalin » a non seulement invité le peuple haïtien à prendre son destin en main, mais aussi a identifié les « vrais leaders » de la majorité de la population.

LIRE AUSSI:  Moïse Jean-Charles dénonce la rétention du dollar américain sur le marché par une banque locale

Au terme de cette conférence de presse, Moïse Jean-Charles a démenti les déclarations de l’ancienne sénatrice Edmonde Supplice Beauzile qui avait précisé que les matériels utilisés par l’ex maire de Milot dans le cadre de sa campagne d’aspersion contre la COVID-19 provenaient du gouvernement.

Politique : Moïse Jean-Charles minimise les déclarations de certains leaders de l’opposition
L’ancien sénateur de la République Moïse Jean-Charles à la conférence de presse du 20 octobre 2020, à Port-au-Prince (photo Arnold Junior Pierre/Haïti standard)

« Si le gouvernement avait ces matériels, il les utiliserait dans la lutte contre le Coronavirus », a répondu Moise Jean-Charles qui a tourné en dérision les masques et seaux à caractère publicitaire distribués par la Première dame, entre autres.

HS/Haïti standard