Port-au-Prince : au moins 3 personnes tuées dans des affrontements entre gangs armés de la 3e circonscription

260

Haïti standard, le 18 janvier 2020.- Au moins trois (3) morts ont été recensés et des maisonnettes incendiées, le 18 janvier, suite à des affrontements armés entre membres de plusieurs gangs rivaux de la 3e circonscription de Port-au-Prince.

Selon des informations recueillies auprès des riverains, ce sont les membres de la “base pilate” qui ont déclenché les hostilités en tuant auparavant un individu armé du gang de “Gran ravin”. Mécontents, des “soldats” appartenant à ce gang ont sorti de leur cachette (gran ravin) pour venger leur “soldat”.

Du coup, des membres du gang de “ti bwa”, alliés de base pilate, se sont mêlés de la partie en occupant certaines positions au niveau de la 3e circonscription de Port-au-Prince. Ainsi, les quartiers de Martissant, Cité de Léternel et Village de Dieu au Bicentenaire se sont-ils transformés en un champ de tirs où des rafales d’armes automatiques ont retenti durant toute la journée.

LIRE AUSSI:  Frédéric Leconte prend les commandes de la Direction centrale de la police judiciaire

Au moins trois (3) cadavres ont été recensés dans les quartiers de Cité de Léternel et Village de Dieu. L’un d’entre eux a été brûlé, car les restes humains ont été remarqués à travers des cendres. Des individus armés se sont également pris à des maisonnettes construites dans les quartiers suscités.

Aussi, des riverains ont-ils rapporté à la rédaction de Haïti standard qu’un cortège funèbre qui se rendait à Petit-Goâve (Ouest) a été interdit par les individus armés de poursuivre leur chemin. Seul le véhicule qui transportait le cercueil avait été autorisé par les “maîtres des lieux” à s’y rendre.

Port-au-Prince : au moins 3 personnes tuées dans des affrontements entre gangs armés de la 3e circonscription 1
Un conducteur de motocyclette ainsi que son véhicule brûlés au niveau de la 3e circonscription de Port-au-Prince (crédit photo VBI)

En dépit de la présence des agents de certaines unités spécialisées de la Police nationale d’Haïti (PNH) dans la zone, la situation était paralysée durant toute la journée notamment dans le quartier de Martissant. Ce dernier relie la Capitale à quatre (4) départements géographiques du pays qui sont le Sud’Est, le Sud, les Nippes et la Grand’Anse.

LIRE AUSSI:  La Commission justice et paix dénonce des violations de droits humains dans les Nippes

HS/Haïti standard