Accueil Insécurité/Sécurité

Port-au-Prince : des bandits armés continuent de rançonner des usagers de la route de Martissant

1699

Haïti standard, le 13 janvier 2022.-

En dépit des opérations policières par-ci par-là et de la réalisation d’un Conseil supérieur de la police nationale (CSPN) spécial, le 11 janvier 2022, par le premier ministre de facto Ariel Henry, les gangs armés continuent de défier les forces de l’ordre (la police et l’embryon des Forces armées d’Haïti) dans la 3e circonscription de Port-au-Prince.

Quoique consacrée à la commémoration des victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010, la journée du 12 janvier 2022 a été le théâtre des scènes de détournement de camions de marchandises, d’au moins deux (2) cas de kidnapping et des actes de vol sur la Route nationale numéro 2 (RN2), à hauteur de Martissant.

Des gangs armés opérant au niveau du quartier de Martissant ont kidnappé deux (2) chauffeurs qui s’assuraient du transport d’une génératrice appartenant à l’hôpital Sainte-Croix de Léogâne. Selon le directeur de cet hôpital, Michelin Saint-Louis, qui dénonçait ce double rapt, les gangs armés ont également détourné cette génératrice que l’institution venait d’acheter à crédit.

Aussi, le père Michelin Saint-Louis a-t-il non seulement appelé les ravisseurs à libérer les otages mais aussi, permettre à l’hôpital de récupérer le matériel. Dans le cas contraire, l’hôpital Sainte-Croix de Léogâne sera obligée de fermer ses portes, s’est désolé le père Michelin Saint-Louis.

Ajouter à ce double rapt et le détournement de la génératrice de l’hôpital susmentionné, plusieurs cas de braquage ont été perpétrés, le 12 janvier 2022, dans le quartier de Martissant.

Port-au-Prince : des bandits armés continuent de rançonner des usagers de la route de Martissant
Capture d’écran d’une vidéo d’un véhicule attaqué à Martissant (source internet)

Face à ces infractions commises au grand jour, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant, le directeur général de la Police nationale d’Haïti Frantz Elbé et le lieutenant colonel de l’embryon des Forces armées d’Haïti (FAd’H) Jodel Lessage, entre autres, sont muets sur la situation des gangs armés qui pourrissent la vie des Citoyens dans la 3e circonscription de Port-au-Prince.

HS/Haïti standard