Accueil Politique

Port-au-Prince et ses environs se sont réveillés sous des barricades

Haïti Standard, le 26 Septembre 2022.-

Comme annoncée par les différentes associations du transport en commun et les acteurs politiques, la capitale haïtienne et ses environs se sont réveillés sous des barricades, le 26 septembre 2022, ont constaté plusieurs reporters de la rédaction de Haïti Standard. Une situation qui a déjà causé une paralysie des activités économiques et du transport en commun.

Après avoir sillonné plusieurs artères du chef-lieu du département de l’Ouest et les zones avoisinantes, nos différents reporters ont été en mesure de signaler les barricades qu’ils ont dû traverser pour effectuer leur ronde. Ces barricades faites avec de pneus enflammés et de carcasses de voiture, ont été remarquées notamment à la rue Capois, à l’avenue John Brown (Lalue), à Bourdon, à Turgeau, à Nazon, à Delmas (17, 30, 32, 31, 48, 83), entre autres.

Apparemment, les motards semblent ne pas rentrer dans les rangs. Puisque, selon nos reporters, ils sont plusieurs motards à assurer le déplacement des citoyens voulant vaquer à leur occupation malgré la grève générale qui a été décrétée depuis la semaine dernière. Ce, pour forcer le premier ministre de facto Ariel Henry à surseoir sur sa décision d’augmenter le prix des produits pétroliers à la pompe.

Par ailleurs, quelques marchands du secteur informel ont été observés sur des trottoirs de la commune de Delmas et de la capitale haïtienne. Cependant, les rues sont désertes, pas de clients…

Enfin, malgré les nombreuses manifestations contre le pouvoir en place, les pillages de plusieurs institutions publiques et privées, et suivis souvent d’incendies, le premier ministre de facto Ariel Henry semble ne pas vouloir rétracter sur ses décisions. Une situation qui risque de plonger le pays dans une crise plus profonde que celle qu’on vit déjà.

LIRE AUSSI>>  Port-au-Prince : 2 policiers s'entretuent après une altercation

HS/Haïti Standard