Port-au-Prince : exécution d’un jeune homme par des kidnappeurs après avoir pris la rançon exigée pour libérer des otages

1813

Haïti standard, le 11 février 2020.- Des bandits armés ont exécuté dans la nuit du 10 au 11 février un jeune homme identifié sous le nom de Jean Rubens Eugène. Cette exécution a été perpétrée à la 4e avenue Bolosse, une zone située au sud de Port-au-Prince.

Selon un message posté sur Facebook par l’un des proches du défunt, ce dernier avait pris le risque d’apporter la rançon réclamée par les kidnappeurs des cinq (5) jeunes de l’église le Phare de Martissant 7. Ces jeunes ont été kidnappés le 9 février 2020 à la ruelle Alerte, à Port-au-Prince.

“Les ravisseurs ont exécuté Jean Rubens Eugène après avoir pris l’argent demandé”, avons-nous lu dans le message posté par l’un des proches de la victime. Jean Rubens Eugène était un photographe et ancien président du comité de l’église susmentionnée, a conclu le message en question.

LIRE AUSSI:  Carrefour (Ouest) : un inspecteur de police tué par balle

Après les déclarations du porte-parole de la Police nationale d’Haïti (PNH), Michel-Ange Louis Jeune qui faisait croire que le phénomène du kidnapping serait le fruit de l’ “intoxication”, des changements ont été réalisés, le 10 février, au niveau de la chaîne de commandement de l’institution policière.

Port-au-Prince : exécution d'un jeune homme par des kidnappeurs après avoir pris la rançon exigée pour libérer des otages 1
Le photographe Jean Rubens Eugène tué dans la nuit du 10 au 11 février 2020 par des kidnappeurs au sud de Port-au-Prince (photo internet)

Leconte Frédéric est le nouveau responsable de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). Il remplace à ce poste Joany Canéus. Le commissaire Gospel Monélus prend les rênes de la police de Delmas, en remplacement de Kéther Marcelin. Celui-ci était accompagné du porte-parole de la PNH lors des déclarations relatives à l’intoxication…

HS/Haïti standard