Accueil Politique

Port-au-Prince : Fantôme 509 exige la récupération des cadavres des policiers tués à Village de Dieu

1760

Haïti standard, le 15 mars 2021.-

À part quelques rares incidents mineurs enregistrés sur le parcours de la manifestation des « policiers » du groupe Fantôme 509, ces derniers ont réussi à faire passer leurs revendications à travers les rues de Port-au-Prince et ses environs. Parmi les revendications de ces « policiers » formant parties de ce groupe, la récupération des corps des policiers tués dans l’opération du 12 mars dernier à Village de Dieu.

Peu avant la fin de la manifestation, les membres de Fantôme 509 ont été contraints de ne pas s’approcher de la Diretion départementale de l’Ouest (DDO) de la Police nationale d’Haïti (PNH). En effet, les agents de la PNH ont fait usage de gaz lacrymogène pour y parvenir. Les manifestants n’ont pas riposté. Ils se sont contentés de faire demi-tour, avant de gagner la place de la Constitution, afin de transmettre leur message.

Selon l’un des reporteurs de Haïti standard, les policiers du groupe « Fantôme 509 » s’étaient rassemblés à Delmas 32, pour descendre au carrefour de l’aéroport, avant de réaliser leur parcours consistant à se rendre à Pétion-Ville en passant par la route de Delmas. Cette manifestation a pris fin après le message délivré au Champ de mars (Port-au-Prince).

À souligner qu’à Delmas 95, une zone réputée proche du parti au pouvoir, les « policiers » dudit groupe ont sécurisé les lieux, afin de permettre aux manifestants d’emprunter cet axe routier difficile d’accès aux manifestations réalisées contre le régime en place.

À Canapé-Vert, une minute de silence a été observée à la mémoire du policier, affecté à la brigade du SWAT, Patrick Anozart tué, le 5 février 2021, au cours du déroulement d’une manifestation des membres de Fantôme 509. Ces derniers en ont profité pour dénoncer un complot ourdi à l’intérieur de l’institution policière, en vue de tuer ce policier.

Port-au-Prince : Fantôme 509 exige la récupération des cadavres des policiers tués à Village de Dieu
Minute de silence observée à la mémoire du policier Patrick Anozart tué, le 5 février 2021, à Canapé-Vert (photo Arnold Junior Pierre/Haïti standard)

Des dizaines de motards et de militants politiques ont pris part à cette manifestation. Contrairement au mode opératoire de ce groupe, aucun véhicule de service de l’État n’a été incendié par les manifestants. Les membres du groupe Fantôme 509 ont annoncé qu’ils occuperont les rues jusqu’à la récupération des corps des policiers tués à Village de Dieu.

HS/Haïti standard