Accueil Culture

Port-au-Prince : Funérailles mystiques de « Konpè Filo » au kiosque Oxyde Jeanty

7892

Haïti standard, le 18 août 2020.-

Les funérailles du journaliste et hougan Anthony Pascal dit « Konpè Filo » ont été chantées, le 18 août 2020, au Kiosque Oxyde Jeanty, au Champ de mars, à Port-au-Prince. Ce, en présence de nombreuses personnalités issues du secteur politique, du gouvernement, de la presse et des centaines de citoyens.

Plusieurs célébrants ont été apperçus à proximité du cercueil du défunt recouvert du drapeau haïtien. Parmi ces célébrants, le directeur du Bureau national d’Ethnologie (BNE) Erol Josué et le roi du vodou haïtien Augustin Saint-Clou, entre autres. Des prêtresses vodou (manbo) ont également été remarquées à la cérémonie.

Au début de celle-ci, Ania Pascal, soeur du défunt, a dressé une esquisse biographique de « Konpè Filo » qui, selon elle, est issu d’une famille de 11 enfants. Aussi, a-t-elle soutenu que Anthony Pascal avait étudié le journalisme, avant de travailler pour plusieurs médias de la place dont Radio MBC, Radio Haïti inter, le Journal du samedi soir et Radio télé Ginen…

Sous la dictature de Jean-Claude Duvalier, « Konpè Filo » avait connu la bastonnade, la prison et des sévices corporels. Il a été exilé par le régime de terreur instauré par « Baby Doc » et ses sbires, dans le le pays. En outre, Ania Pascal a présenté « Konpè Filo » comme l’un des journalistes ayant introduit le créole haïtien dans les médias du pays.

Après le déroulement de cette cérémonie, la dépouille du journaliste « Konpè Filo » a été conduit dans la commune de Petit-Goâve (Ouest), sa ville natale, où il sera inhumé.

Port-au-Prince :  Funérailles mystiques de "Konpè Filo" au kiosque Oxyde Jeanty
Déroulement des funérailles du journaliste Anthony Pascal dit Konpè Filo, au Kiosque Oxyde Jeanty, à Port-au-Prince (photo Pierre Arnold Junior/Haïti standard)

Aussi, faut-il souligner que des dizaines de participants aux funérailles de « Konpè Filo » ont dénoncé des personnalités du gouvernement qui prenaient la parole en la circonstance. Ils en ont profité pour scander que « Konpè Filo » était un homme modeste qui ne s’enrichissait pas au détriment du peuple.

HS/Haïti standard