Accueil Insécurité/Sécurité

Port-au-Prince : kidnappeurs et individus armés ne chôment pas

740

Haïti standard, le 4 août 2021.-

La situation de tension qui prévaut au sud de Port-au-Prince, la Capitale d’Haïti, précisément à Martissant, représente une aubaine pour les kidnappeurs qui ne chôment pas. Dans la matinée du 2 août 2021, au moins trois (3) personnes ont été kidnappées par des individus armés opérant dans le quartier de Martissant.

Sur ordre des kidnappeurs, les proches des victimes se sont abstenus de contacter les autorités policières qui perdent de plus en plus la confiance de la population. Aussi, les parents des personnes enlevées ont-ils été avertis par les kidnappeurs de ne pas aborder le dossier dans les médias de la place.

Avec la fuite de ce quartier et ses environs par la majorité des habitants qui y vivent, l’abandon de ce quartier par les tenants de l’hôpital Médecins sans frontières (MSF), le crépitement des armes à feu et la défectuosité de la Route nationale numéro 2 (RN2) à hauteur de Martissant, entre autres, les kidnappeurs semblent recevoir carte blanche pour faire prospérer leur « business ».

C’est dans ce contexte dominé par l’insécurité notamment au sud et au nord de la Capitale que le Premier ministre de facto Ariel Henry promet à la communauté internationale de réaliser des élections, le 26 septembre 2021, sur toute l’étendue du territoire national. La sécurité ne précède-t-elle pas la tenue des élections? Comment des partis politiques vont mener campagne dans certains quartiers de la zone métropolitaine? Quid des policiers qui ont déserté commissariats et sous commissariats de la commune de Cité soleil?       

HS/Haïti standard