Accueil Politique

Port-au-Prince : lancement d’une série de manifestations pour réclamer le départ du Président Jovenel Moïse

937

Haïti standard, le 15 janvier 2021.-

À l’appel de diverses branches de l’opposition au régime du Parti haïtien tèt kale (PHTK), des manifestants ont sillonné plusieurs rues de Port-au-Prince et ses environs pour exiger, une fois de plus, la démission du Président Jovenel Moïse dont le mandat constitutionnel prendra fin, selon les leaders de l’opposition, le 7 février 2021.

À l’avenue Martin Luther King, à proximité des locaux de la NATCOM, des tirs à l’arme automatique ont été entendus dans la zone. Des manifestants auraient lancé des pierres contre le bâtiment abritant la compagnie de communication. En réaction, des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) qui assuraient la sécurité dudit bâtiment ont tiré en l’air pour disperser les manifestants.

LIRE AUSSI:  L'avant-projet de la nouvelle constitution remis aux partis politiques par le ministre délégué Mathias Pierre

À l’avenue Lamartinière, précisément au Carrefour « tifou », des manifestants ont tenté d’incendier un véhicule de la PNH.

Parallèlement, des agents de la PNH ont aspergé de gaz lacrymogène, sur la cour du commissariat de Port-au-Prince, le visage du photojournaliste Edrice Fortuné et celui du reporteur de RCH-2000, Oriol Jacklyn. Selon des témoignages recueillis d’autres journalistes qui assistaient à la scène, les victimes s’étaient rendues audit commissariat, afin de s’informer de l’état des manifestants arrêtés lors du déroulement de la manifestation.

Port-au-Prince : lancement d'une série de manifestations pour réclamer le départ du Président Jovenel Moïse
Vue partielle de quelques manifestants à l’avenue Lamartinière, le 15 janvier 2021 (photo Arnold Junior Pierre/Haïti standard)

Au terme de cette manifestation, au moins une personne s’est sortie blessée au cours de la manifestation du 15 janvier 2021. Les manifestants en ont profité pour annoncer la poursuite de la mobilisation au 7 février 2021.

LIRE AUSSI:  Port-au-Prince : tirs nourris au Bicentenaire, un véhicule blindé de la police incendié par des individus armés

HS/Haïti standard