Home Actualités Port-au-Prince : quand blackout rime avec sabotage

Port-au-Prince : quand blackout rime avec sabotage

Haïti standard, le 8 mars 2023.-

Le blackout qui s’installe à Port-au-Prince et ses environs depuis plusieurs jours est le résultat d’ « actes de sabotage » orchestrés par les gangs armés opérant dans la Capitale haïtienne, ont rapporté des Citoyens à la rédaction de Haïti standard.

Les individus qui contrôlent le centre-ville de Port-au-Prince et ses environs ont coupé des câbles importants dans la distribution de l’électricité, s’est désolé un habitant de Port-au-Prince sous couvert de l’anonymat.

Contactées par notre rédaction, plusieurs sources au sein de l’Electricité d’Haïti (Ed’H) se sont montrées prudentes face à une telle affirmation. Cependant, elles ont reconnu que l’insécurité n’est pas sans conséquence sur le rationnement drastique du courant électrique à Port-au-Prince et les zones avoisinantes.

À rappeler que la directrice commerciale adjointe de l’Ed’H Marie Magdala Chéry Remarais et le coordonnateur de l’unité de production de l’institution, l’Ingénieur Henry Civil avaient présenté, le 13 avril 2022, le plan stratégique horizon 2030 de l’Ed’H. À travers ce plan, les panélistes avaient promis de produire 110 megawatts d’électricité pour alimenter l’aire métropolitaine de Port-au-Prince.

Port-au-Prince : quand blackout rime avec sabotage
Vue partielle des panélistes, lors de la présentation du plan stratégique horizon 2030 de l’Ed’H, Marie Magdala Chéry Remarais (au milieu) et l’Ingénieur Henry Civil (à droite)/photo Haïti standard/archives

Ce plan dit stratégique semble ne pas faire long feu, car près d’un an de la présentation du plan en question, la Capitale haïtienne est plongée dans le blackout général. Ledit plan n’a-t-il pas pris en compte la montée en puissance des gangs armés dans le pays?

HS/Haïti standard