Accueil Insécurité/Sécurité

Port-au-Prince : un policier de l’Unité de la sécurité générale du palais national kidnappé à Martissant

304

Haïti standard, le 13 septembre 2021.-

Les kidnappings se suivent mais ne ressemblent pas à Port-au-Prince. Médecins, banquiers, étudiants, avocats, ingénieurs, chauffeurs de taxi-moto, marchands, et gens passent… sont victimes de cette forme d’insécurité caractérisée par le kidnapping.

L’une des dernières personnes kidnappées à date est un policier de l’Unité de la sécurité générale du palais national (USGPN), à savoir Wilnord Louis. Ce dernier a été enlevé dans l’après-midi du 12 septembre 2021, à Martissant, au sud de Port-au-Prince.

L’information est diffusée par des personnalités et médias en ligne de la place. Les autorités policières et judiciaires, elles, continuent de s’asseoir sur leurs lauriers à attendre la réalisation d’un miracle ou l’abandon par les kidnappeurs de la “profession” combien lucrative.

Aussi, faut-il signaler que tôt dans la matinée du 13 septembre 2021, des individus armés ont bloqué la Route nationale numéro 2 (RN2), à hauteur de Fontamara (sud de Port-au-Prince). Leurs revendications sont méconnues du grand public jusqu’à la mise en ligne de ce texte (11:15 a.m).

C’est dans ce contexte dominé par l’insécurité couplée au kidnapping, les braquages à répétition, l’instabilité politique, entre autres, que le gouvernement s’apprête à donner le coup d’envoi officiel de la réouverture des classes, le 21 septembre dans les principaux départements géographiques du pays et le 4 octobre 2021 dans les départements frappés par le séisme du 14 août dernier.

HS/Haïti standard

Spread the love