Home Insécurité/Sécurité Port-au-Prince : un soldat des Forces armées d’Haïti tué d’une balle perdue

Port-au-Prince : un soldat des Forces armées d’Haïti tué d’une balle perdue

Haïti standard, le 6 mars 2024.-

Les Forces armées d’Haïti (FAd’H) pleurent le meurtre du sergent Fourrier Joseph Oril. Celui-ci a été tué d’une balle perdue, le 5 mars 2024, « alors qu’il vaquait à ses devoirs d’Etat », à l’intérieur du Grand quartier général situé à proximité du Palais national.

L’information est confirmée à travers un communiqué publié par les FAd’H qui ont précisé que l’officier est décédé sur le trajet l’amenant à l’hôpital.

Par ailleurs, le haut état-major de l’armée a dénoncé plusieurs gangs armés opérant dans la capitale haïtienne notamment « 5 segond » établi à Village de Dieu, « krache dife » dont le fief est à Bel-air ainsi que les individus armes de « Gran ravin ».

À rappeler que depuis le 28 février 2024 une vague de violences déferle sur Port-au-Prince et ses environs. Cette vague de violences allait déboucher sur des attaques coordonnées contre les prisons civiles de Port-au-Prince et de Croix-des-Bouquets.

Port-au-Prince : un soldat des Forces armées d’Haïti tué d’une balle perdue
Des soldates des Forces armées d'Haïti (FAd'H) au cours d'une cérémonie de graduation... (photo archives)

Résultat : plus de 3 mille prisonniers se sont évadés de ces deux (2) centres carcéraux du pays. Visé par ces attaques, l’aéroport international Toussaint Louverture est paralysé. Ce qui empêche le premier ministre de facto de revenir au pays.

HS/Haïti standard