Accueil Insécurité/Sécurité

Port-au-Prince : vive tension à la 3e circonscription, au moins 9 morts recensés…

Haïti standard, le 14 avril 2020.- Une situation de vive tension règne actuellement (5:00 p.m) à la 3e circonscription de Port-au-Prince, au sud de la Capitale. Cette situation de vive tension est caractérisée par deux (2) affrontements armés qui se déroulent de façon simultanée dans la zone.

Selon l’un des habitants de la 3e circonscription joint au téléphone par la rédaction de Haïti standard, au moment de la rédaction de ce texte (5:00 p.m), la « base pilate » affronte les individus armés de « Gran ravin ». Parallèlement, les agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) empêchent aux bandits armés de Village de Dieu de sortir de leur cachette, en ripostant à leurs tirs nourris.

Ces affrontements armés, qui sévissent au niveau de la 3e circonscription de Port-au-Prince, ont atteint leur point culminant dans la soirée du 13 avril 2020, suite au meurtre de six (6) présumés bandits de « Gran ravin », a expliqué notre source.

Celle-ci a poursuivi qu’en signe de représailles, les individus armés opérant à « Gran ravin » ont ouvert le feu ce matin (14 avril) sur des riverains qui se trouvaient dans une zone dénommée Flambert, à la 4e avenue Bolosse où au moins deux (2) personnes sont mortes et plusieurs autres ont été blessées.

D’autant plus, selon notre source, une femme identifiée comme une taupe au service des individus armés de « Gran ravin » a été démasquée, tuée et brûlée par des individus armés de la « base pilate ».

Vive tension dans la 3e circonscription de Port-au-Prince, au moins 9 morts recensés
Photo d’illustration

En marge de ces affrontements, d’une part entre individus armés de « base pilate » et ceux de « Gran ravin » et d’autre part entre la PNH et les individus armés de Village de Dieu, des habitants de la 3e circonscription de Port-au-Prince commencent à fuir leur maison, pour se réfugier dans d’autres quartiers de la zone métropolitaine, entre autres.

LIRE AUSSI>>  Kidnapping : libération contre rançon de l'entrepreneur et son chauffeur enlevés le 25 avril 2021 à Port-au-Prince

HS/Haïti standard