Accueil Insécurité/Sécurité

Port-de-Paix (Nord’Ouest) : libération des passagers à bord de l’autobus détourné par des bandits

1191

Haïti standard, le 14 novembre 2020.-

La Police nationale d’Haïti (PNH) a libéré, en début de soirée du 13 novembre, les 51 passagers de l’autobus détourné par des bandits armés opérant entre les départements du Nord’Ouest et de l’Artibonite. Après le détournement de cet autobus, un détachement de l’Unité départementale de maintien d’ordre (UDMO) a été dépêché sur les lieux, afin de ramener notamment les passagers séquestrés par des individus armés.

L’opération policière s’est déroulée dans la commune de Bassin bleu (Nord’Ouest) où les forces de l’ordre ont pu retrouver l’autobus ainsi que les passagers qui étaient à bord du véhicule.

Les malfrats ont eu le temps de dépouiller les passagers de certains objets de valeurs, a rapporté le correspondant de Haïti standard présent dans le département du Nord’Ouest. Ces individus armés ont également frappé certains passagers qui refusaient d’obéir à leurs ordres, a rapporté notre correspondant qui a précisé ne pas être au courant des cas de viol perpétrés par les malfrats après avoir séquestré cet autobus appartenant à une compagnie privée de transport en commun.

À souligner qu’en moins de 24 heures, des bandits armés opérant entre les départements du Nord’Ouest et de l’Artibonite ont attaqué trois (3) autobus sur la Route nationale numéro 5 (RN5). Tôt dans la matinée du 13 novembre 2020, des individus armés ont attaqué deux (2) autobus qui revenaient de Port-de-Paix. Le chauffeur de l’un de ces autobus a été tué sur le champ et des passagers ont été blessés.

Port-de-Paix (Nord'Ouest) : libération des passagers à bord de l'autobus détourné par des bandits
Photo d’illustration (crédit : Cénatus Peterson/Haïti standard)

Dans l’après-midi de ce même 13 novembre, un autre autobus qui revenait de Port-au-Prince allait être détourné par des bandits armés. Ces derniers ont séquestré les passagers de l’autobus pendant plusieurs heures, avant l’intervention des agents de l’UDMO qui ont procédé à la libération des otages.

HS/Haïti standard