Accueil Culture

Pré-carnaval 2022 : les responsables des bandes à pied de Port-au-Prince réclament l’allocation du ministère de la culture

Haïti standard, le 9 février 2022.- 

Des responsables de bandes à pied évoluant à Port-au-Prince et ses environs ont réclamé, le 9 février 2022, l’allocation prévue par le Ministère de la culture et de la communication (MCC) pour les bandes à pieds. Ce, afin de permettre à ces bandes à pied de continuer à créer de l’animation dans les rues de la Capitale et des zones avoisinantes, à l’occasion de la période pré-carnavalesque.

Au cours d’une conference de presse donnée au centre-ville, des responsables de bandes à pied ont dénoncé la ministre de la culture et de la communication, Emmelie Prophète Milcé qui, selon eux, n’a rien fait pour satisfaire les revendications des bandes à pied de Port-au-Prince, entre autres.

En effet, des responsables de l’Organisation des bandes à pied de Morne à Tuff (OBAMA) ont accordé un délai de 72 heures audit ministre pour prendre la décision qui s’impose. Dans le cas contraire, les bandes à pied passent à une vitesse supérieure. Celle-ci consiste notamment à réaliser des sit-ins devant les locaux du ministère en question ainsi que des manifestations de rue.

Le porte-parole d’OBAMA, Fédnel Donat a fait savoir que les bandes à pied sont actuellement criblées de dette et qu’elles ne peuvent pas continuer à sortir, sans avoir reçu l’allocation du MCC. Aussi, invite-t-il les autorités culturelles à statuer au plus vite sur ce dossier.

Le porte-parole de la Fédération des bandes à pied régulières de la zone métropolitaine (FEBARZM), Joachim Patrick en a profité pour féliciter les Citoyens qui ont toujours fait le déplacement pour supporter les bandes à pied. Il a, en outre, appelé le MCC à honorer ses engagements vis-à-vis des bandes à pied.

LIRE AUSSI>>  Annulation du carnaval de 2022 ?
Pré-carnaval 2022 : les responsables des bandes à pied de Port-au-Prince réclament l'allocation du ministère de la culture
De g. à d. le porte-parole d’OBAMA, Fédnel Donat, le porte-parole de FEBARZM, Patrick Joachim et le secrétaire général d’OBAMA Johnny Samedi (photo Haïti standard)

À rappeler que le Ministère de la culture et de la communication (MCC) avait annoncé qu’il n’y aura pas de carnaval national cette année. Ce, à cause de l’insécurité et la propagation du Coronavirus. Cependant, ledit ministère supportera les mairies qui veulent organiser le carnaval au niveau de leur commune, après l’évaluation des conditions sanitaires.

HS/Haïti standard