Accueil Politique

Protestation : barricades de pneus enflammés à Port-au-Prince et Carrefour

1516

Haïti standard, le 17 novembre 2020.-

Des citoyens de la commune de Carrefour ont érigé, au cours de la matinée du 17 novembre 2020, des barricades de pneus enflammés, entre autres, sur la Route nationale numéro 2 (RN2), précisément à hauteur de Bizoton 53. Ce, dans le but d’exiger la construction du tronçon de route reliant Port-au-Prince à Carrefour. Un tronçon qui, selon les protestataires, est actuellement en mauvais état.

Selon des informations parvenues à la rédaction de Haïti standard, plusieurs centaines d’élèves qui se rendaient à l’école ont été obligés de rebrousser chemin sous la menace des protestataires. Ces derniers ont également intimé l’ordre à plusieurs responsables d’école de fermer leurs portes.

À Fontamara et à Martissant, deux (2) quartiers situés au sud de Port-au-Prince, la circulation des automobiles était quasiment impossible. Les habitants des quartiers susmentionnés avaient garé de travers plusieurs véhicules sur ladite route, bloquant ainsi la circulation des véhicules en signe de solidarité avec les protestataires de la commune de Carrefour.

Protestation : barricades de pneus enflammés à Port-au-Prince et Carrefour
Simulation de cadavres sur la chaussée pour dénoncer l’ « insécurité planifiée », selon les protestataires, qui sévit dans le pays (photo internet)

Parallèlement, plusieurs dizaines d’employés du service de voirie de la Mairie de Port-au-Prince ont dressé des barricades de pneus enflammés, au cours de la journée du 17 novembre, devant les locaux du Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (MICT), à proximité de la rue des Casernes, paralysant ainsi la circulation au niveau de cette zone. Aussi, ont-ils lancé des pierres sur le bâtiment abritant ledit ministère, a-t-on appris à notre rédaction.

L’objectif de la protestation des employés de la Mairie de la Capitale est de  réclamer sept (7) mois d’arriérés de salaire. Les protestataires en ont profité pour critiquer le gouvernement qui, selon leurs déclarations, ne manifeste aucune volonté pour satisfaire les revendications des employés.

À l’avenue Christophe présicement à « Carrefour Tifou », des citoyens ont organisé un sit-in contre « l’insécurité planifiée » caractérisée notamment par le kidnapping et des cas d’assassinat à répétition. Après avoir simulé plusieurs cadavres sur la chaussée, les protestataires ont bloqué la circulation au moyen d’un véhicule garé de travers dans la zone.

Protestation : barricades de pneus enflammés à Port-au-Prince et Carrefour
Embouteillage créé sur la Route nationale numéro 2 (RN2), au cours du déroulement de la manifestation pour réclamer la réparation de plusieurs axes routiers sur ladite route (photo internet)

À la veille de la 217e année de la commémoration de la bataille de Vertières, le 18 novembre 2020, des opposants au régime en place se préparent à manifester dans plusieurs départements du pays, dans le but d’exiger la démission du Président de la République Jovenel Moïse.

HS/Haïti standard