Accueil Politique

[Vidéo] Protestation : des employés de l’Ed’H continuent d’exiger la révocation du directeur général

162

Haïti standard, le 13 juillet 2020.-

Installé au local du Ministère des travaux publics, transports et comminications (MTPTC), le 13 juillet 2020, le nouveau directeur général de l’Électricité d’Haïti (Ed’H), Michel Présumé continue d’être dénoncé par les employés (e) de l’institution.

Au centre-ville de Port-au-Prince, le quartier général de l’Ed’H a été le théâtre d’une vive protestation organisée par les employés (e) de l’institution. Ces derniers réclamaient la révocation de Michel Présumé fraîchement nommé à la tête de l’Ed’H.

Les employés (e) de l’Ed’H s’étaient massés (e) sur la cour de l’institution où ils chantaient et dansaient, entre autres, pour signifier leur refus de collaborer avec le nouveau directeur général. À proximité de l’institution, des barricades de pneus enflammés ont été érigées dans la zone. Ce qui a motivé l’intervention des forces de l’ordre accompagnés des sapeurs pompiers.

LIRE AUSSI:  Hinche (Centre) : les maires élus renoncent au poste d'agent exécutif intérimaire

« Tout le monde est au courant de la façon dont Michel Présumé a contribué à la liquidation des entreprises de l’État dont la TELECO », s’est alarmé un employé protestataire qui a pointé du doigt le directeur de l’Ed’H dans la dilapidation du fonds PetroCaribe.

« Un document relatant l’implication de Michel Présumé dans le détournement du fonds PetroCaribe a été transmis au ministre des travaux publics, transports et communications, Nader Joiséus ainsi qu’à la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA), a détaillé l’employé en question.

Protestation : des employés de l'Ed'H continuent d'exiger la révocation du directeur général Michel Présumé
Vue partielle des employés de l’Ed’H sur la cour de l’institution, le 13 juillet 2020 (crédit photo Arnold Junior/Haïti standard)

Ces employés (e) ont, en outre, profité de cette journée de protestation pour exiger la révocation de Michel Présumé à la tête de l’Ed’H. Dans le cas contraire, ils promettent d’entamer d’autres actions visant à forcer le Chef de l’État à retourner sur sa décision.

LIRE AUSSI:  Hinche (Centre) : panique dans les parages du Tribunal de première instance, un blessé recensé

HS/Haïti standard