Accueil Politique

Publication par décret du nouveau code pénal haïtien, Me Jean Renel Sénatus critique un document libéral

2570

Haïti standard, le 30 juin 2020.-

Le sénateur contesté par l’exécutif Me Jean Renel Sénatus a critiqué, le 30 juin 2020, la publication par décret en date du 24 juin le nouveau code pénal haïtien qui, selon l’ancien commissaire du gouvernement, ne cadre pas avec les « valeurs haïtiennes ».

En conférence de presse, le parlementaire a dénoncé la publication d’un document contraire à celui proposé par les parlementaires. « C’est un texte libéral qui a été publié à la satisfaction des pays dits amis d’Haïti », s’est scandalisé Me Jean Renel Sénatus.

« Ce nouveau code pénal renforce la pratique de l’homosexualité dans le pays », a déclaré l’ancien magistrat debout qui a poursuivi qu’au moins six (6) articles y sont consacrés.

LIRE AUSSI:  Le Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant blâmé par le ministre de la justice

« L’âge de la maturité sexuelle est fixé dans le nouveau code pénal à 15 ans », a dénoncé le parlementaire. Aussi, l’ancien président de la commission justice et sécurité du Sénat a-t-il critiqué l’article 384 du document en question qui reconnaît de manière implicite la « prostitution infantile ».

Autre aspect dénoncé par Me Jean Renel Sénatus est la dépénalisation de l’avortement. Le parlementaire a regretté que des consultations réalisées auprès de plusieurs secteurs, afin d’aboutir à la dépénalisation partielle de ce phénomène n’ont pas été prises en compte dans ce nouveau document.

Publication par décret du nouveau code pénal haïtien, Me Jean Renel Sénatus critique un document libéral
Le sénateur contesté par l’exécutif, Me Jean Renel Sénatus (photo internet)

Aussi, faut-il rappeler qu’après la publication du nouveau code pénal par le Président Jovenel Moïse, le drapeau arc-en-ciel de la communauté LGBTI a été hissé à l’ambassade du Canada. Un acte critiqué notamment par des professeurs haïtiens qui dénoncent la violation de la convention de Vienne par l’ambassade du Canada en Haïti.

LIRE AUSSI:  [Vidéo] Haïti : le blackout s'invite au Palais national

HS/Haïti standard