Accueil Politique

Réalisation d’un sit-in devant la résidence officielle du Premier ministre pour dénoncer le kidnapping

306

Haïti standard, le 19 janvier 2021.-

À l’initiative de plusieurs personnalités de la société civile dont l’économiste Etzer Émile, un sit-in a été organisé, le 19 janvier 2021, devant la résidence officielle du Premier ministre Joseph Jouthe, dans la commune de Pétion-Ville.

Munis de pancartes et d’un banderole réalisé pour la circonstance, les protestataires ont lancé des propos hostiles aux autorités établies qui, selon eux, ne font rien pour mettre un terme à cette forme d’insécurité dominée par le kidnapping.

L’idée de réaliser ce sit-in a été proposée après le kidnapping du jeune entrepreneur Mike Bellot, le 16 janvier 2021, à Delmas 33, a fait savoir l’un des participants à cette activité. Il en a profité pour dénoncer les différents cas de kidnapping perpétrés tant à Port-au-Prince que dans les villes de province.

LIRE AUSSI:  Kidnapping : 2 techniciens dominicains et un interprète haïtien kidnappés samedi 20 février à Port-au-Prince

En marge du déroulement de la protestation, des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) ont fait usage de gaz lacrymogène, sous prétexte que les protestataires n’avaient pas informé à la police de la tenue d’une telle activité. Et, l’un des responsables de la fondation Avenir, Etzer Émile a précisé que les agents de la PNH refusaient de recevoir la lettre d’information.

Parallèlement, des scènes de protestation se sont éclatées dans plusieurs quartiers de Port-au-Prince, afin de protester contre plusieurs cas de kidnapping réalisés à Pétion-Ville et à Port-au-Prince. À Canapé-Vert, les riverains ont occupé le macadam pour exiger la libération de Joana Dorcéus, kidnappée, le 17 janvier 2021, à Thomassin 32.

LIRE AUSSI:  Frantz Sébastien Jn-Charles et Enock-Géné Génélus nommés par arrêté présidentiel au sein de l'Administration publique
Réalisation d'un sit-in devant la résidence officielle du Premier ministre pour dénoncer le kidnapping
Vue partielle de quelques protestataires au sit-in réalisé devant la résidence officielle du Premier ministre, Joseph Jouthe (photo internet)

Des élèves en provenance de plusieurs écoles de Port-au-Prince ont marché dans les rues de la Capitale, pour réclamer la libération d’une directrice d’école. Cette dernière a été kidnappée dans la soirée du 18 janvier 2021, dans la Capitale.

HS/Haïti standard