Relocalisation des sapeurs-pompiers dans des conditions exécrables au commissariat de Port-au-Prince

127

Haïti standard, le 4 septembre 2019.- Après le drame du 28 août 2019 survenu au Bicentenaire (Port-au-Prince) où des individus armés ont tué un sapeur-pompier et blessés plusieurs autres qui regagnaient leur base au centre-ville, les sapeurs pompiers de Port-au-Prince ont été relogés au commissariat de police de la Capitale dans des conditions exécrables.

Selon une source policière qui a voulu garder l’anonymat, le service de lutte contre les incendies fonctionne maintenant dans leur base initiale qui a été sévèrement endommagée par le tremblement de terre du 12 janvier 2010.

« Après le drame du Bicentenaire, les sapeurs pompiers continuent de travailler dans des conditions difficiles au commissariat de Port-au-Prince », a reconnu notre source qui a précisé que ces conditions sont « meilleures » qu’au Bicentenaire où l’agent de la PNH affecté au corps des sapeurs-pompiers a été tué par des bandits armés.

Avant le transfert des sapeurs pompiers à la base située au Bicentenaire, des voix s’étaient élevées pour dénoncer les conditions difficiles dans lesquelles évoluaient les soldats du feu au commissariat de Port-au-Prince.

Des véhicules des particuliets garer dans le parking réservé aux camions des sapeurs-pompiers (archives Haïti standard)

Le nouveau commandant en chef a.i de l’institution policière Rameau Normil, depuis son installation, le 27 août 2019, n’a pas cessé de rencontrer des diplomates étrangers accrédités en Haïti. Parviendra-t-il à inscrire dans son agenda la construction d’une caserne de pompiers au profit des sapeurs pompiers de Port-au-Prince?

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire