Accueil Insécurité/Sécurité

Représailles à l’entreprise de l’ancien député Cholzer Chancy : au moins un employé kidnappé

121

Haïti standard, le 12 octobre 2021.-

Les bandits armés continuent de montrer leur force de frappe par rapport aux actions peu ou pas coordonnées de la Police nationale d’Haïti (PNH). Après l’intervention de certains agents de la PNH qui a coûté la vie à quatre (4) individus armés, le 11 octobre 2021, à une usine de préparation de sable, à Pernier (Pétion-Ville), ces individus armés sont revenus à la charge, aujourd’hui 12 octobre, et ont non seulement kidnappé un employé de l’institution baptisée T&C S.A dont l’ancien député Cholzer Chancy est l’un des principaux actionnaires, mais aussi ils se sont emparés de plusieurs matériels lourds appartenant à ladite institution.

Parmi les matériels emmenés, les responsables ont dénombré plusieurs camions, une pelle mécanique et un rouleau compresseur. Les bandits armés ont emprunté la voie publique pour conduire ces matériels lourds à leur « base » sans que les forces de l’ordre ne les en empêchent.

Par cet acte de représailles perpétré par des gangs armés opérant dans le quartier de Pernier, au niveau de la commune de Pétion-Ville, les autorités policières et judiciaires viennent de prouver une fois de plus leur incapacité à freiner les agissements des bandits armés dans le pays.

Pourtant, le directeur général a.i de l’institution est ferme au poste. Il vient de recevoir le support des États-Unis qui ont, une nouvelle fois, délégué des « experts » dans le domaine de la sécurité en Haïti, afin notamment d’évaluer et/ou de renforcer la capacité de certains policiers haïtiens. Ce, après l’échec de la délégation composée d’ « experts » colombiens envoyés dans le pays, en février 2021, pour aider à juguler notamment le phénomène du kidnapping.

Représailles à l'entreprise de l'ancien député Cholzer Chancy : au moins un employé kidnappé
Le directeur général de la Police nationale d’Haïti (PNH), Léon Charles (à droite) et le représentant de la délégation de la police colombienne, le 22 février 2021 (photo internet/archives)

HS/Haïti standard

Spread the love