Accueil Insécurité/Sécurité

Retour en force du kidnapping à Port-au-Prince et ses environs

1766

Haïti standard, le 6 octobre 2020.-

Au cours de ces derniers jours les habitants de la zone métropolitaine de Port-au-Prince font face à un retour en force du kidnapping. Plusieurs victimes ont été recensées par les riverains évoluant dans des zones distinctes à Port-au-Prince.

Un officier de police, qui intervenait sous couvert de l’anonymat sur les ondes de Caraibes FM, dans la matinée du 6 octobre 2020, a pointé du doigt le « cessez le feu » obtenu auprès des gangs armés de la Capitale et ses environs comme l’un des facteurs favorisant la recrudescence du kidnapping.

À côté de l’ « entente » trouvée avec des gangs armés, l’officier de police en question a évoqué l’annonce de la tenue des élections et l’approche de la période des fêtes de fin d’année pour expliquer la remontée du phénomène de kidnapping dans plusieurs départements géographiques du pays.

L’officier de police pré-cité en a profité pour prodiguer quelques conseils aux Citoyens qu’ils invitent à se méfier des « patrouilles policières » formées d’individus portant des uniformes des unités différentes de la Police nationale d’Haïti (PNH). Autrement dit, selon l’officier de police susmentionné, plusieurs agents affectés au sein de différentes unités ne peuvent pas se retrouver à l’intérieur d’un même véhicule, lors d’une patrouille.

En effet, au cours d’un kidnapping réalisé à Christ-Roi, il y a de cela quelques jours, les ravisseurs portaient des uniformes distincts de l’institution policière. À bord du véhicule utilisé pour commettre ce kidnapping se trouvaient environ quatre (4) individus, l’un portait l’uniforme des agents de la Brigade d’opération et d’intervention départementale (BOID) et un autre était vêtu de l’uniforme des agents de la Brigade d’intervention motorisée (BIM), selon ce qu’avaient rapporté des témoins.

Retour en force du kidnapping à Port-au-Prince et ses environs
Photo d’illustration

En guise de stratégie proposée aux Citoyens pour lutter contre le kidnapping, l’officier de police a recommandé aux habitants des différents quartiers dont les jeunes à « s’organiser » davantage.

HS/Haïti standard