Home Justice Rodolph Jaar reconnaît avoir fourni des armes et un support logistique dans...

Rodolph Jaar reconnaît avoir fourni des armes et un support logistique dans l’assassinat du président Jovenel Moïse

Haïti standard, le 22 janvier 2023.-

Rodolph Jaar, l’un des suspects dans l’assassinat du président de la République Jovenel Moïse, a reconnu, le 19 janvier 2022, devant un tribunal de la Floride (USA), qu’il avait fourni des armes et un support logistique dans la magnicide du 7 juillet 2021.

Dans un article paru dans les colonnes du New York times, l’homme d’affaires et ancien trafiquant de drogue, Rodolph Jaar avait affirmé que le premier ministre de facto Ariel Henry était en contact avec l’un des suspects, Joseph Félix Badio, avant et après le crime.

Aussi, a-t-il fait savoir que le directeur général a.i de la Police nationale d’Haïti (PNH), Léon Charles a été sollicité afin de procurer des armes aux membres du commando qui se sont introduits chef le chef de l’État. Ledit premier ministre a démenti ces affirmations à travers un porte-parole et le chef de la police a refusé d’y répondre, a précisé le journal.

Depuis son incarcération à la Jamaïque où il s’était réfugié après l’assassinat de Jovenel Moïse, quelques temps avant son transfert aux USA, le soldat colombien à la retraite, Mario Palacios avait commencé à coopérer avec les autorités américaines, a expliqué le journal. C’est ce qui a permis l’arrestation de Rodolph Jaar, en République Dominicaine, et celle de l’ancien sénateur Joseph Joël John, à la Jamaïque.

Rodolph Jaar reconnaît avoir fourni des armes et un support logistique dans l'assassinat du président Jovenel Moïse
L’un des suspects dans l’assassinat du président Jovenel Moïse, Rodolphe Jaar (photo internet)

En dépit de l’audition de certains suspects par le juge d’instruction chargé de l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse, le journal a souligné qu’en Haïti l’enquête n’a pas progressé. Ce, contrairement aux promesses réalisées par le premier ministre de facto de traduire en justice les assassins de Jovenel Moïse.

HS/Haïti standard