Accueil Sport

Rosnick Grant, Garry Nicolas et Fénélus Guerrier visés par l’enquête de la FIFA

368

Haïti standard, le 8 septembre 2020.-

Après Yves (Dadou) Jean-Bart, Wilner Étienne et Néla Joseph, sanctionnés par la Fédération internationale de football association (FIFA), dans le cadre de l’enquête portant sur des cas d’abus sexuels perpétrés contre des footballeuses mineures, de nouvelles têtes sont ciblées dans le cadre de cette enquête. Il s’agit de Rosnick Grant, Fénélus Guerrier et Garry Nicolas.

Le 1e est un ancien arbitre international devenu président de la Commission nationale des arbitres (CONA) et vice-président de la Fédération haïtienne de football (FHF), le 2e a été secrétaire exécutif de la FHF pendant plusieurs années et le 3e est également vice-président de ladite fédération. Selon le journal The Guardian, les deux (2) premiers (Rosnick Grant et Fénélus Guerrier) ont accepté de coopérer à l’enquête de la FIFA et le dernier, Garry Nicolas, n’a pas répondu aux demandes de commentaires y relatifs.

LIRE AUSSI:  Pierre Espérance dénonce le « gaspillage » de l’enquête sur l’assassinat du Bâtonnier par le commissaire du gouvernement

Des arbitres féminins ont déjà témoigné contre Rosnick Grant auprès de la FIFA. Elles ont déclaré qu’elles sont harcelées par le président de la CONA, afin d’être programmée comme arbitre au niveau de la ligue de football.

D’autant plus, les victimes ont accusé Rosnick Grant de fournir des filles à certains responsables de la FIFA qui ont l’habitude d’assister à des séminaires en Haïti. “Le pire, c’est qu’il envoie des arbitres aux instructeurs de la FIFA qui viennent chaque année”, a révélé le journal britannique qui citait l’une des victimes.

Selon le journal, les cas d’abus notamment sur des arbitres sont perpétrés au Kingdom hôtel ou à Servotel. Les victimes ont également souligné que ces officiels de la FHF utilisent également comme moyen de chantage la possibilité de les recommander à l’ambassade américaine, en vue d’obtenir un visa.

LIRE AUSSI:  Pierre Espérance dénonce le « gaspillage » de l’enquête sur l’assassinat du Bâtonnier par le commissaire du gouvernement
Rosnick Grant, Garry Nicolas et Fénélus Guerrier visés par l'enquête de la FIFA
Logo de la Fédération haïtienne de football (FHF)

Par ailleurs, le journal a conclu que les deux (2) officiels et un ancien de la FHF accusés d’abus sexuels ou de chantage, Rosnick Grant, Fénélus Guerrier et Garry Nicolas, n’ont pas réagi aux questions du journal “The Guardian”. Les deux (2) officiels se sont contentés de dire qu’ils sont en contact avec le comité d’éthique de la FIFA qui les ont déjà posés certaines questions.

HS/Haïti standard