Accueil Politique

Sans consensus, le Président Jovenel Moïse fonce vers l’élaboration d’une nouvelle constitution

786

Haïti standard, le 31 octobre 2020.-

Suite à l’arrêté présidentiel nommant les membres du comité consultatif indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle constitution, le Président de la République Jovenel Moïse a procédé, le 30 octobre, au Palais national, à l’investiture des membres dudit comité.

Ce dernier est composé de cinq (5) membres, à savoir l’ancien président provisoire Boniface Alexandre (président), Jean Emmanuel St Eloi (membre), l’ex général retraité des Forces armées d’Haïti (FAd’H), Hérard Abraham, Louis Naud Pierre et Mona Jean.

Selon le locataire du Palais national, les membres de ce comité peuvent consulter, dans le cadre de leur mission consistant à élaborer une nouvelle constitution haïtienne, des experts indépendants dans le domaine ainsi que des fonctionnaires. Aussi, le Chef de l’État a-t-il ajouté que les membres du comité susmentionné sont autorisés à se pencher sur des propositions d’ordre constitutionnel issues de la société civile et de la diaspora.

Le Président Jovenel Moïse a, en outre, précisé que les membres du comité consultatif indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle constitution ne reçoivent aucune dictée du gouvernement ou de quiconque. « Ils sont libres et autonomes dans leur travail », a tenté de rassurer le Premier mandataire de la Nation.

Le comité Consultatif indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle Constitution est assisté dans leur tâche par un secrétariat administratif adjoint et technique, a indiqué le Chef de l’État.

Sans consensus, le Président Jovenel Moïse fonce vers l'élaboration d'une nouvelle constitution
Vue partielle du Président de la République Jovenel Moïse en train de donner une copie de l’arrêté formant le comité pour l’élaboration de la nouvelle constitution à l’ancien président privisoire Me Boniface Alexandre (à droite)/photo internet

Selon le Président Jovenel Moïse, le mandat attribué au comité consultatif indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle constitution prendra fin après le vote de cette constitution qui sera soumise à la ratification par le peuple haïtien, au moyen d’un référendum. Un processus illégal et inconstitutionnel selon les prescrits de la Constitution haïtienne de 1987 amendée.

HS/Haïti standard