Accueil Société

Séisme du 14 août 2021 : le bilan humain peut atteindre les 100 mille morts, préviennent des habitants des communes touchées

620

Haïti standard, le 16 août 2021.-

Les autorités haïtiennes semblent ne pas évaluer encore l’ampleur de la catastrophe du 14 août 2021 survenue dans le grand sud où la Direction générale de la protection civile (DGPC) a dénombré, au 15 août dernier, près de 1 300 décès.

Des habitants des départements du Sud et de la Grande-Anse contactés par téléphone ont déclaré, à la rédaction de Haïti standard, que les personnes portées disparues et coincées sous les décombres sont supérieures à celles décédées dans la catastrophe. 

Le département de la Grande-Anse et celui du Sud contiennent respectivement 14 et 18 communes. Ces deux (2) départements sont les plus frappés par le tremblement de terre de magnitude 7.2 dont l’épicentre a été localisé dans la commune de Saint-Louis du Sud.

À côté de ces deux (2) départements figure celui des Nippes avec 11 communes. Ces dernières ont toutes été touchées par les ondes dévastatrices du séisme du 14 août dernier. 

Au moins 43 communes du grand sud sont victimes de ce séisme, pourtant les autorités se sont amusées à fournir des chiffres relatifs au chef-lieu de département sans tenir compte des villes avoisinantes et des sections communales où des morts et des blessés ont été recensés.

“Pourquoi les autorités compétentes ne fournissent pas un bilan qui tient compte des différentes communes touchées au lieu de s’en tenir aux départements uniquement”, s’est questionné l’un des habitants qui a, en outre, précisé que les premiers secours arrivés sur le terrain plus de 24 heures après la catastrophe n’ont pas encore touché les sections communales.

Aussi, s’est-il questionné sur la visite du premier ministre de facto sur le terrain quand l’aide gouvernementale tarde à toucher les victimes. Quid de l’activation du Plan national de gestion des risques et désastres (PNGRD)? 

Séisme du 14 août 2021 : le bilan humain peut atteindre les 100 mille morts, préviennent des habitants des communes touchées
Vue partielle de l’une des maisons effondrées dans la catastrophe du 14 août 2021 (photo internet)

Dans ce plan, mairies, Conseils d’administration de la section communale (CASEC) et Assemblée de la section communale (ASEC) sont pris en compte dans la chaîne de gestion des risques et catastrophes naturelles et/ou provoquées.

HS/Haïti standard