Société : destruction du bois « Kita nago » par des individus à Ouanaminthe (Nord’Est)

659

Haïti standard, le 11 juillet 2019.- Le tronc d’ardre baptisé « Kita Nago » a été incendié dans la nuit du 10 au 11 juillet 2019, à Ouanaminthe (Nord’Est), par des individus non encore identifiés par les forces de l’ordre. L’information a été confirmée ce matin par Harry Nicolas (mèt fèy vèt) qui intervenait sur les ondes de Radio caraïbes.

Vue partielle du tronc d’arbre « Kita nago » (photo internet)

Ce tronc d’arbre, symbole d’unité, selon Harry Nicolas, a été porté en 2013 par des hommes et des femmes de la commune des Irois, département de la Grand’Anse à Ouanaminthe, une commune du Nord-Est, en passant par plusieurs départements et communes du pays, sur une distance d’environ 700 kilomètres.

« Quatre (4) millions de personnes avait participé à l’expérience de Kita Nago », a rappelé Harry Nicolas qui a qualifié cet acte de « destruction d’un symbole de vivre ensemble, d’une oeuvre haïtienne réalisée de manière volontaire ».

Aussi, a-t-il précisé que les initiateurs de « Kita nago » n’avaient pas réalisé de rituel avant et pendant la réalisation du transport de ce tronc d’arbre considéré par certains groupes religieux comme un sacrilège visant à maintenir la population dans un « état de zombification ».

En marge de l’interview accordée à Caraïbes FM, Harry Nicolas a précisé que l’initiative baptisée « Kita nago » était le « fruit d’environ 30 ans de réflexion qui a débuté en 1982 et concrétisé en 2013 ».

« C’est à la Nation de demander des comptes sur la destruction de Kita nago », a suggéré le chantre de la production locale qui a poursuivi qu’il s’est déchargé des responsabilités du tronc d’arbre en question depuis le 27 janvier 2013.

HS

Laisser un commentaire