Société : SOS des habitants de Gros-Morne (Artibonite) à l’État central

299

Haïti standard, le 10 juillet 2019.- Plusieurs localités de la commune de Gros-Morne dont la 4e section communale de l’Accul, Bel air et « Anwo do », dans le département de l’Artibonite, font face à une crise économique, sociale et sanitaire aigüe.

Photo d’illustration (source : internet)

Un habitant de Gros-Morne joint au téléphone par la rédaction de Haïti standard explique que la dernière fois qu’il avait vu la pluie dans la commune remontait au mois de décembre 2018. La pénurie d’eau qui sévit dans ladite commune entraîne notamment une perte de récoltes dans la commune susmentionnée.

 

« Pour se procurer d’un seau d’eau, les habitants doivent marcher entre cinq (5) à six (6) heures de temps », a déploré notre interlocuteur qui a ajouté que le seau d’eau d’une capacité de cinq (5) gallons se vend à 150 gourdes (à raison de 93 gourdes pour un dollar américain).

 

La commune de Gros-Morne porte encore les séquelles du tremblement de terre du 6 octobre 2018 dont l’épicentre a été localisé en mer dans la commune de Port-de-Paix (Nord’Ouest).

 

Les habitants de Gros-Morne et des zones avoisinantes en ont profité pour lancer un appel de détresse aux autorités centrales qui doivent faire le nécessaire dans le plus bref délai, car la faim ne cesse de les guetter.

 

HS

Laisser un commentaire