Sous la pression de la rue, le gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rossello démissionne

36

Haïti standard, le 25 juillet 2019.- C’est le gouverneur Ricardo Rossello lui même qui a annoncé la nouvelle de sa démission lors d’un message adressé à ses concitoyens, le 24 juillet 2019. Ce, après plusieurs jours de manifestations populaires à travers les rues de San Juan, la Capitale.

“Après avoir entendu les accusations et discuté avec ma famille, […] aujourd’hui je vous annonce que je démissionnerai du poste de gouverneur avec effet au vendredi 2 août à 17 heures”, a déclaré le gouverneur qui a ajouté que son acte “sera un appel à la réconciliation citoyenne”.

La secrétaire à la justice, Wanda Vazquez, devrait assurer l’intérimat, a précisé le démissionnaire. Le secrétaire d’État, premier successeur d’après la Constitution de l’île, avait renoncé à son poste la semaine précédente, déjà sous la pression de la rue.

Des scènes de liesse ont été observées dans les rues de San Juan après la fin de la diffusion de la vidéo annonçant la démission du gouverneur. Les Portoricains avaient attendu cette nouvelle avec impatience tout au long de la journée, tandis que circulaient avec insistance des rumeurs sur une démission imminente du gouverneur.

La veille, ce dernier avait pourtant affirmé son intention de terminer son mandat, qui court jusqu’en 2020, s’engageant seulement à ne pas se présenter à sa réélection.

À l’origine de la mobilisation réclamant le départ dudit gouverneur, la publication de conversations entre celui-ci et onze hauts responsables locaux sur la messagerie Telegram, divulguées mi-juillet par le Centre de journalisme d’investigation de Porto Rico.

Ces hommes échangeaient à travers ces messages blagues misogynes ou commentaires homophobes, visant notamment le chanteur vedette Ricky Martin. Et y font des réflexions de mauvais goût sur les nombreux cadavres dans les morgues locales après le passage de l’ouragan Maria qui a fait plus de 3 000 victimes en 2017.

Sous la pression de la rue, le gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rossello démissionne 1
L’une des manifestations visant à réclamer la démission de Ricardo Rossello (crédit photo Euronews)

Les discussions dévoilées contiennent également des informations sur pas moins de sept délits potentiels, d’après un rapport de l’ordre des avocats du territoire, notamment pour des faits de possible corruption et détournement de fonds.

Aussi, faut-il rappeler que Porto Rico est un État associé des États-unis d’Amérique. Il est situé au Nord’Est de la mer des Caraïbes et à 1600 km au Sud’Est de Miami, Florida (USA).

HS
Sources / combinées

Laisser un commentaire