Accueil Culture

Sud’Est : 28e édition du carnaval de Jacmel, entre fiasco et politisation de la culture

286

Haïti standard, le 18 février 2020.- La 28e édition du carnaval de Jacmel (Sud’Est), organisée cette année sous le thème : « Imaj Jakmèl se imaj pam », le 16 février 2020, s’est soldée par l’insatisfaction du peu de gens qui ont fait le déplacement. Ce, en raison notamment d’une pluie battante qui s’est abattue sur la ville durant la soirée des festivités.

Lancée officiellement dans la soirée du 15 février 2020 par le maire de la commune de Jacmel, Macky Kessa, assisté du Premier ministre a.i et ministre de la culture et de la communication, Jean Michel Lapin, en présence du président du comité chargé d’organiser le carnaval national, Guy André Junior François et le Chef de l’État, Jovenel Moïse, la 28e édition du carnaval de Jacmel n’a pas tenu ses promesses.

Selon le constat réalisé par l’un des reporteurs de Haïti standard qui avaient fait le déplacement, tout se déroulait dans une ambiance festive jusqu’à l’arrivée d’une forte pluie. Les troupes déguisées, par leurs masques, leurs couleurs ainsi que leur tradition, ont su divertir les carnavaliers et carnavalières venus de partout pour assister à cette grande manifestation culturelle. Les participants dansaient au rythme des tambours et autres instruments inhérents à la culture haïtienne.

La suite après cette publicité Création site internet en Haïti
LIRE AUSSI:  Un policier affecté à l'Unité de la sécurité générale du Palais national accusé de kidnapping

Dans plusieurs rues de la commune de Jacmel (Sud’Est), des acteurs de théâtre, des poètes, des slammeurs et des diseurs se donnaient en spectacle.

Dès 6 heures du soir, de fortes pluies ont commencé à tomber sur la “cité Alcibiade”. Le défilé des chars musicaux, qui était programmé à 7 heures dans la soirée du 16 février, avait démarré à 10 heures p.m. Les prestations de quelques groupes locaux, non retenus par le comité du carnaval de Jacmel, prévues au wharf touristique, n’ont pas eu lieu.

En dépit de la morosité du climat socio-politique, des gens assoiffés d’ambiance et de détente ont non seulement fait le déplacement pour venir à Jacmel mais aussi, ils se sont restés sur l’avenue Barranquilla durant toute la soirée sous cette pluie. Un fait a signalé est qu’à l’exception de radio télé Scoop et Caraïbes, il n’y avait pas eu de stand construit sur le parcours du défilé.

LIRE AUSSI:  Miragoâne (Nippes) : le Club des petits enfants de Jésus-Christ célèbre son 4e anniversaire
Sud'Est : 28e édition du carnaval de Jacmel, entre fiasco et politisation de la culture 1
Vue partielle du parcours du carnaval de Jacmel (crédit photo Laurent Eugène)

Aussi faut-il souligner que cette année, les six (6) groupes musicaux qui ont défilé sur le parcours étaient tous originaires de Jacmel. Aucun ténor de la Capitale n’a été sélectionné par le comité. Une initiative saluée par la population jacmelienne qui espère la voir perdurée.

HS/Haïti standard