Accueil Police

Sud’Est : atterrissage dit forcé d’un avion à Jacmel, la police annonce l’ouverture d’une enquête

53

Haïti standard, le 21 octobre 2021.-

Environ 48 heures après l’atterrissage dit forcé d’un petit avion à proximité de la piste de l’aérodrome de Jacmel, département du Sud’Est, la police de la juridiction s’est contentée de livrer sa version des faits et d’annoncer l’ouverture d’une enquête y relative.

Le porte-parole de la police de Jacmel, l’inspecteur Garry Victor a reconnu que les forces de l’ordre dépêchés sur les lieux de l’atterrissage en question étaient incapables de sécuriser le périmètre de sécurité délimité en la circonstance. Ce, face au déchaînement de la population qui recherchait de la « poudre blanche ».

L’évaporation dans la nature du pilote et de son copilote, après cet atterrissage réalisé à une heure de fermeture de l’aérodrome, suscite interrogations et méfiances sur la provenance, la destination ainsi que la mission de l’appareil, a laissé comprendre le porte-parole de la police de Jacmel.

En dépit de la présence, sur les lieux de l’incident, des agents de l’Unité départementale de maintien d’ordre (UDMO), du commissaire du gouvernement de Jacmel, d’un juge de paix et du directeur de l’aérogare de Jacmel, les autorités départementales ont été incapables de communiquer sur nationalité des pilotes qui se trouvaient à bord de l’engin.

HS/Haïti standard