Accueil Politique

Suspension des éditions de nouvelles de radio Caraïbes, des internautes dénoncent la « démagogie » de la station

2844

Haïti standard, le 3 novembre 2020.-

Le co-directeur de la salle des nouvelles de Radio télévision Caraïbes (RTVC) et co-presentateur du journal « Premye okazyon », Guerrier Dieuseul a annoncé, le 3 novembre 2020, la suspension des éditions de nouvelles de la station, pour protester contre l’insécurité qui sévit à Port-au-Prince et dans les villes de province, particulièrement l’assassinat de l’écolière Évelyne Sincère.

Après cette décision, des internautes ont vite réagi à cette décision. Pour certains d’entre eux, celle-ci s’apparente à de la « démagogie pure et simple ».

D’autres internautes, eux, se sont exprimés en ce sens que le Président directeur général (PDG) d’un groupe de médias de la place, Patrick Moussignac, est un fervent défenseur du régime en place.

Au lieu de suspendre les éditions de nouvelles de sa station de la ruelle Chavannes, « Patrick Moussignac ferait mieux de demander à ses proches placés tant au gouvernement que dans la diplomatie de se retirer de leur poste, en vue de protester contre l’insécurité qui s’installe dans le pays ».

Suspension des éditions de nouvelles de radio Caraïbes, des internautes dénoncent la "démagogie" de la station
Vue partielle des locaux de Caraïbes FM, à la ruelle Chavannes à Port-au-Prince (photo internet)

En dépit de l’opinion mitigée des internautes sur la position adoptée par la RTVC, l’ « insécurité grandissante » qui règne dans le pays est un phénomène qui interpelle tous les Citoyens du pays. Pour résoudre ce problème, des actions concrètes doivent être prises notamment par les forces de l’ordre, afin de ramener la paix dans la cité.

HS/Haïti standard