Accueil Politique

« Tentative de coup d’État », des Citoyens de Carrefour exigent la libération des « prisonniers politiques »

1081

Haïti standard, le 11 février 2021.-

Des dizaines de citoyens de la commune de Carrefour, dans le département de l’Ouest, ont réalisé, en milieu de journée du 11 février 2021, une vague de protestations pour exiger la libération des personnes arrêtées, en compagnie du juge de la Cour de cassation, Me Yvickel Dabrézil, le 7 février 2021.

Les protestataires sont composés pour la plupart des membres de la famille, des proches et amis des deux (2) policiers affectés à la sécurité du juge ainsi que le chauffeur du magistrat.

Les policiers Steeven Carl Hérard, Jean Narcius Fleurant et le chauffeur Fritzner Saint-Cyr sont innocents, ont déclaré les protestataires. Ces derniers ont, en outre, ajouté que les policiers et le chauffeur sont formellement affectées au service du juge Yvickel Dabrézil.

Après avoir érigé des barricades de pneus enflammés et des objets encombrants sur la chaussée, au niveau de la route des rails, les protestataires ont annoncé un durcissement de la mobilisation consistant à obtenir la libération des « prisonniers politiques ».

"Tentative de coup d'État", des Citoyens de Carrefour exigent la libération des "prisonniers politiques"
Vue partielle du déroulement de la protestation, en vue d’exiger la libération des personnes arrêtées en compagnie du juge Yvickel Dabrézil, le 7 février 2021 (photo internet)

À date, 18 personnes liées à l’arrestation du magistrat Yvickel Dabrézil sont enfermées à la prison civile de la Croix-des-Bouquets, pour « tentative de coup d’État ». L’ordonnance de libération du juge à la Cour de cassation n’a pas été exécutée, le 10 février 2021, par les responsables de ladite prison, sous prétexte que le greffier qui a siégé à l’audience en « Habeas corpus », Christophe Lespérance était frappé de « mise en disponibilité sans solde ».

HS/Haïti standard