Accueil Insécurité/Sécurité

Thomassique (Centre) : installation des agents exécutifs intérimaires sous la protection d’anciens militaires démobilisés

408

Haïti standard, le 4 août 2020.-

Nommée par arrêté présidentiel publié dans le journal officiel Le Moniteur, la commission communale de Thomassique, dans le département du Centre, a été installée, le 30 juillet 2020, sous la vigilance d’un groupe d’anciens militaires demobilisés.

Depuis plusieurs jours des protestations se déroulent dans ladite commune, contre la conversion des membres de l’ancien conseil municipal en agents intérimaires de l’exécutif. Ces protestations entraînent des actes de violence à Thomassique.

En ce qui concerne ces actes de violence, le 3 août 2020, deux (2) individus armés identifiés sous les noms de Pierre Ronsard Georgie et Ossé Larion ont attaqué la maison du Coordonnateur du Conseil d’administration de la section communale (CASEC) de Lossiane, Sauveur Philogène.

LIRE AUSSI:  Monseigneur Pierre André Dumas dénonce l' "irresponsabilité" des autorités en place

Ainsi, ces individus armés voudraient-ils empêcher toute protestation contre l’agent intérimaire de l’exécutif, Wilman François. Au cours de cette attaque, une personne a été blessée par balles et le coordonnateur du CASEC, Sauveur Philogène a eu le temps de prendre la fuite.

Grâce à l’intervention des habitants de ladite section communale, les individus armés ont abandonné les lieux en laissant leur motocyclette. Après l’attaque, l’agent intérimaire de l’exécutif, Wilman François s’est présenté au Parquet de Hinche, accompagné de ces deux (2) individus, en vue de porter plainte contre Sauveur Philogène, le Coordonnateur du CASEC de Lossiane.

Thomassique (Centre) : installation des agents exécutifs intérimaires sous la protection des anciens militaires démobilisés
Vue partielle d’une victime recensée lors de l’attaque perpétrée chez le Coordonnateur du CASEC, Sauveur Philogène, dans la nuit du 3 août 2020, par deux individus armés (photo de courtoisie)

Ce dernier allait être arrêté sous les ordres de l’agent intérimaire de l’exécutif Wilman François. Cependant, le Coordonnateur du CASEC, Sauveur Philogène allait recouvrer sa liberté après des protestations réalisées par la population…

LIRE AUSSI:  Nippes : un suspect appréhendé suite à la disparition de Vladjimir Legagneur

HS/Haïti standard