Home Insécurité/Sécurité Trafic d’armes et de munitions à l’église épiscopale d’Haïti : le père...

Trafic d’armes et de munitions à l’église épiscopale d’Haïti : le père Fritz Désiré fuit la DCPJ

Haïti standard, le 25 août 2022.-

Dans le cadre de l’enquête que réalise la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), sur le dossier du trafic d’armes et de munitions dont l’Église épiscopale d’Haïti (EEH) est l’objet, le directeur du collège Saint-Pierre de Port-au-Prince, Fritz Désiré a boudé une convocation des enquêteurs de la DCPJ.

Un mandat d’amener aurait été décerné à l’encontre de ce haut dignitaire de l’église de communion anglicane en Haïti. Le père Fritz Désiré aurait gagné le maquis, car une descente des agents de la DCPJ hier 24 août au sein dudit collège n’a pas permis d’interpeller l’ « homme de Dieu ».

Cette semaine, le comité des prêtres seniors a exigé la démission des membres du comité permanent de l’Église épiscopale d’Haïti. Selon le comité des prêtres seniors, le comité permanent de ladite église ne devrait pas continuer à signer des documents officiels au profit de l’église épiscopale.

Avant son arrestation par la DCPJ, le père Frantz Cole avait boudé plusieurs invitations de cette dernière. À part l’arrestation du père Frantz Cole, les enquêteurs de la DCPJ ont arrêté le comptable de l’église susmentionnée, Jean Mary Jean Gilles, pour avoir signé le décaissement des fonds à partir du compte de l’église vers celui d’un trafiquant d’armes international recherché par la police.

Trafic d'armes et de munitions à l'église épiscopale d'Haïti : le père Fritz Désiré fuit la DCPJ
Le directeur du collège Saint-Pierre, le père Fritz Désiré (photo internet)

Aussi, faut-il souligner que la commissionnaire en douane (broker), Gina Rolls, chargée de dédouaner le container renfermant les armes et munitions, a été arrêtée ainsi qu’une autre femme dénommée Lovenie Louis Jean.

HS/Haïti standard