Accueil Insécurité/Sécurité

Ultimatum du G9 en famille et alliés au Palais national

5186

Haïti standard, le 6 septembre 2020.-

La fédération des gangs armés mieux connue sous l’appellation de G9 en famille et alliés ordonne au Palais national la libération du chef de gang Albert Stevenson alias Jouma.

Selon des informations recueillies d’une source généralement bien informée, les gangs armés de Simon/Pelé, un quartier situé entre les communes de Delmas et Cité Soleil, menacent de paralyser toutes les activités sur la route de l’aéroport au cas où leur « chef » Jouma ne serait pas libéré, le lundi 7 septembre 2020.

Selon cette même source, les individus armés de Simon/Pelé, membres de la fédération susmentionnée, seraient en concertation au niveau de leur « base », afin de planifier les éventuelles actions à poser si Jouma ne serait pas libéré.

Atteint de troubles mentaux, le chef de gang de Simon Pelé s’était livré à la police au niveau du sous commissariat de l’aéroport, le 1e septembre 2020. Par la suite, Jouma allait être transféré à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), pour être interrogé.

Ultimatum du G9 en famille et alliés au Palais national
Capture d’écran d’une vidéo de la route de l’aéroport (source internet)

Le 3 septembre 2020, les forces de l’ordre ont réalisé une perquisition au domicile de plusieurs chefs de gang de Simon/Pelé dont Jouma. Au moins une arme à feu de grand calibre, des munitions et de l’argent ont été saisis par les autorités policières qui ont également incendié des motocyclettes portant des étiquettes du G9.

HS/Haïti standard