Accueil Politique

Ultimatum du ministre du commerce aux stations-service “en grève”

175

Haïti standard, le 13 octobre 2020.-

Suite à la grève entammée par environ 257 stations-service affiliées à l’Association nationale des propriétaires de stations-service (ANAPROSS), dans la soirée du 11 octobre 2020, dans le pays, le ministre du commerce et de l’industrie, Jonas Coffy s’est prononcé sur la situation au cours de la matinée du 12 octobre 2020.

En effet, le patron du Ministère du commerce et de l’industrie (MCI) a lancé un ultimatum d’environ 12 heures de temps aux propriétaires de pompes à essence de reprendre leurs activités.

“Les propriétaires des stations-service en grève ont jusqu’à 11:59 p.m (le 12 octobre 2020) pour reprendre du service. Sinon, ils verront leur licence retirée définitivement”, a prévenu l’ancien député Jonas Coffy.

LIRE AUSSI:  Commémoration de l'assassinat de Dessalines, le ministre Guy André Junior François s'est adressé à la Nation

Ce dernier a affirmé qu’après l’expiration de ce delai, ces propriétaires seront obligés de reproduire une demande auprès de son ministère, afin d’obtenir une nouvelle autorisation de fonctionnement sur le territoire national.

“La loi sera appliquée contre les stations-service en grève ainsi que leurs propriétaires récalcitrants”, a poursuivi le titulaire du MCI.

Il a, en outre, déploré la pagaille que cette situation a pu causer au quoditien de la population.

Ultimatum du ministre du commerce aux stations-service "en grève"
Vue partielle d’une station-service en grève (photo internet)

Aussi, faut-il souligner que l’arrêt de travail observé par les membres de l’ANAPROSS vise à forcer les opérateurs regroupés au sein de l’Association des professionnels du pétrole (APPE) à leur verser des “ristournes” conformément à un accord signé entre les responsables des deux (2) associations.

LIRE AUSSI:  Tirs nourris et panique à Port-au-Prince, une Capitale au bord du chaos

HS/Haïti standard