Accueil Insécurité/Sécurité

Un policier affecté à l’Unité de la sécurité générale du Palais national accusé de kidnapping

1104

Haïti standard, le 23 novembre 2020.-

Après une tentative de kidnapping déjouée à Jacmel, dans le département du Sud’Est, le 22 novembre 2020, le commissaire du gouvernement de la juridiction, Me Lionel Chérisma a pointé du doigt un policier qui, selon lui, serait de connivence avec les kidnappeurs qui se sont enfuis après avoir abandonné le véhicule à bord duquel se trouvaient les deux (2) adolescents kidnappés.

Le chef du Parquet de la juridiction s’est gardé de révéler le nom du policier en question, afin de ne pas contrarier le déroulement de l’enquête en cours, disait-il. Cependant, Me Lionel Chérisma a reconnu que ce policier, affecté à l’Unité de la sécurité générale du Palais national (USGPN), est un natif de la commune de Marigot (Sud’Est).

Le véhicule utilisé pour perpétrer ce kidnapping est un « 4 Ruiner » de couleur noire immatriculé BB 28 371, a rapporté le commissaire du gouvernement de Jacmel, Me Lionel Chérisma qui a poursuivi que ce véhicule serait la propriété du policier en question.

À rappeler que cette tentative de kidnapping a été contrecarrée par des agents de l’Unité départementale de maintien de l’ordre (UDMO) affectés dans le département du Sud’Est. Après l’enlèvement des deux (2) jeunes, les forces de l’ordre s’étaient mobilisées pour déjouer ce rapt.

Un policier affecté à l'Unité de la sécurité générale du Palais national accusé de kidnapping
Le véhicule impliqué dans le kidnapping avorté, le 22 novembre 2020, à Jacmel (photo internet)

Et, c’est ainsi que les kidnappeurs allaient abandonner le véhicule en question avec les victimes, dans une zone dénommée Bassin Caïman.

HS/Haïti standard