Un sénateur de la République serait impliqué dans un cas de kidnapping à Port-au-Prince

1211

Haïti standard, le 31 juillet 2019.- Au Sénat de la République, où se déroulait une rencontre avec les membres de la commission justice et sécurité, le 31 juillet, la nouvelle a eu l’effet d’une bombe quand le chef de la Police nationale d’Haïti (PNH), Michel-Ange Gédéon a déclaré qu’un sénateur serait le complice du chef de gang, Arnel Joseph.

En évitant de révéler aux membres de ladite commission le nom de leur collègue dénoncé par le chef de gang Arnel Joseph, le numéro un de l’institution policière a précisé que neuf (9) complices du chef de gang de Village de Dieu (Port-au-Prince) ont été appréhendés, à date, par les forces de l’ordre.

Invité à se prononcer sur la procédure à adopter au cas où un juge d’instruction inviterait un sénateur à comparaître par-devant la justice, le sénateur Jean Renel Sénatus a précisé que « c’est à l’assemblée des sénateurs de juger de l’opportunité de lever l’immunité du législateur ».

Le directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), Pierre Espérance a mentionné le 31 juillet, sur les ondes de Magic 9, que le sénateur de l’Artibonite Gracia Delva aurait participé à un cas de kidnapping perpétré à Port-au-Prince par le gang dirigé par Arnel Joseph.

Le directeur général de la Police nationale d’Haïti (PNH)

Pierre Espérance a, par ailleurs, annoncé que le dossier a été acheminé au Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Paul Eronce Villard qui doit acheminer le dossier au cabinet d’instruction où un juge sera chargé d’instruire l’affaire.

HS

Laisser un commentaire