Une jeune femme élue miss de la République Dominicaine victime de racisme

8157

Haïti standard, le 27 août 2019.- L’élection de Clauvid Daly comme miss de la République Dominicaine a suscité une vague de polémiques notamment auprès des groupes racistes évoluant en territoire voisin. À ce concours, Clauvid Daly a représenté la ville de Punta Cana, située à l’est du pays.

De l’avis de ces groupuscules racistes de la société dominicaine, Clauvy David est noire et par conséquent elle ne peut pas symboliser la beauté qui caractérise la femme dominicaine.

« Par ce choix, on veut nous faire accepter comme normale la fusion entre la République Dominicaine et Haïti. Car, l’élection d’une miss dominicaine est un symbole qui caractérise notre culture, nos traits physiques et notre identité », s’est plaint un Dominicain sur les ondes d’une station de radio en République voisine.

« L’élection de cette miss dominicaine est un complot qui tente de prouver que dans le passé nous étions la même nation, cela n’a jamais été comme ça et cela ne le sera jamais », a vociféré un autre Dominicain qui a poursuivi que « dans un concours de beauté, la patrie, la liberté et les frontières doivent être des enjeux majeurs ».

En dépit des qualificatifs divers attribués à la miss dominicaine pour la discréditer, le mannequin Clauvid Daly, considérée comme la plus belle femme et la plus intelligente du pays par les membres d’un jury, représentera le drapeau dominicain à la 68e édition de Miss univers programmé pour le 15 décembre 2019 à Tokyo, au Japon.

Clauvid Dály miss de la République Dominicaine (photo internet)

Aussi, faut-il souligner que cette année des protestations ont eu lieu, en Haïti, après lélection de la miss Haïti 2019. Des voix se sont élevées pour dénoncer la miss Gabriela Clesca Vallejo qui selon les protestataires est de nationalité étrangère.

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire