Accueil Politique

Vague de révocations à la Mairie de Port-au-Prince

913

Haïti standard, le 30 mars 2020. L’Administration communale de Port-au-Prince a révoqué plusieurs dizaines d’employés (e), en raison dit-elle de cette « période difficile ». La vague de révocation a démarré, le samedi 28 mars 2020, après avoir payé un mois à certains employés (e) et deux (2) mois à d’autres sur environ six (6) mois d’arriérés de salaire…

« […] Dans ces circonstances, nous n’avons d’autre choix que de vous notifier que nous sommes plus en mesure d’avoir recours à vos services », a écrit le Maire Ralph Youri Chevry dans une lettre adressée aux employés (e) révoqués (e).

Ces derniers ont critiqué cette décision prise par le Maire principal de la Mairie de Port-au-Prince, Ralph Youri Chevry, dans un contexte dominé par une crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus.

« Pour soulager la souffrance des couches les plus vulnérables, le Président de la République a annoncé des mesures visant à donner de l’argent cash et une ratio alimentaire à plus d’un million de famille haïtienne », a rappelé une employée révoquée qui a ajouté que le Maire Youri Chevry, lui, a préféré révoquer la plupart de ses employés (e).

Vague de révocation du Maire Ralph Youri Chevry à la Mairie de Port-au-Prince
Le maire de Port-au-Prince Ralph Youri Chevry (photo archives)

Aussi, en ont-ils profité pour demander au Maire titulaire de retourner sur cette décision qu’ils qualifient d’ « anti-peuple ». Ils menacent de réaliser notamment des sit-ins devant l’annexe de la Mairie de Port-au-Prince située au Canapé-Vert. Ce, en observant la distance d’un mètre cinquante préconisée par le gouvernement.

HS/Haïti standard