Home Politique Violence policière : l’Office de la protection du citoyen et le Barreau...

Violence policière : l’Office de la protection du citoyen et le Barreau de Port-au-Prince condamnent…

Haïti standard, le 20 février 2020.- Moins de 24 heures après l’attaque perpétrée contre le cabinet de Me Samuel Madistin, à Port-au-Prince, l’Office de la protection du citoyen (OPC) et le Barreau de Port-au-Prince ont condamné cette attaque caractérisée par une tentative d’incendie du cabinet de Me Madistin.

Dans une note de protestation publiée le 20 février 2020, l’OPC « condamne sans réserve les actes de vandalisme enregistrés dans les locaux du cabinet de Me Samuel Madistin […] lors des manifestations de plusieurs policiers se réclamant d’une association syndicale ».

« Les actes de violence exercés contre les locaux du cabinet de Me Samuel Madistin (président de la Fondation je klere) et d’autres scènes de vandalisme enregistrés dans la Capitale constituent un acte d’intolérance et de barbarie… », a écrit l’OPC à travers cette note.

En se référant à cette attaque perpétrée contre le cabinet Madistin, le nouveau bâtonnier de l’Ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval a dénoncé « l’intolérance qui s’installe dans la société haïtienne ». Ce qu’il a qualifié de « pratique rétrograde » qui vise à restreindre les libertés d’expression.

Violence policière : l'Office de la protection du citoyen et le Barreau de Port-au-Prince condamnent...
Le nouveau Bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval (photo internet)

Aussi, Me Dorval a-t-il suggéré aux agents qui veulent la création d’un syndicat au sein de la Police nationale d’Haïti (PNH) de respecter la loi et d’éviter les désordres pouvant déshonnorer l’institution policière, en reconnaissant le droit à liberté syndicale des fonctionnaires publiques et privés du pays.

HS/Haïti standard