Accueil Politique

Yanick Joseph démissionne de la Police pour « violation des droits des policiers »

Haïti standard, le 19 juin 2020.-

L’agent 2 de la Police nationale d’Haïti (PNH) et ex coordonnatrice du Syndicat de la police nationale d’Haïti (SPNH), Yanick Joseph a présenté sa démission au directeur général a.i de l’institution policière, Rameau Normil.

Dans une lettre datée du 15 juin 2020, l’ancienne coordonnatrice du SPNH a expliqué les raisons qui ont motivé sa démission la police. Parmi ces raisons, absence d’assurance de santé, violation du droit des policiers à un logement décent et difficulté des familles des agents victimes dans l’exercice de leur fonction à trouver de l’assistance auprès des responsables.

« Ces genres de traitement me paraissent inhumains, révoltants et innaceptables », a écrit Yanick Joseph qui a poursuivi que « c’est pour quoi d’autres collègues et moi avions décidé de consentir d’énormes sacrifices pour doter la PNH d’un syndicat, pour protéger et défendre les droits des policiers ».

« En dépit de l’existence du syndicat, des représentants de l’État s’arrogent le droit de traiter des policiers de terroristes et de voyous. Étant donné que je ne peux pas accepter un tel affront, je vous donne ma démission », a ajouté Yanick Joseph.

D’autres documents circulant sur les réseaux sociaux ont fait état d’une attestation du service des équipements de la PNH, selon laquelle l’agent démissionnaire a remis son arme à feu et d’autres matériels mis à sa disposition au sein de la Police.

Aussi, faut-il rappeler que Yanick Joseph était l’objet d’une interdiction de départ. Elle aurait déjà laissé le pays pour persécution politique, car elle ne s’était pas remarquée à au moins deux (2) activités du SPNH.

LIRE AUSSI>>  Port-au-Prince : opération policière au boulevard Toussaint Louverture et au bas de Delmas
Yanick Joseph démissionne de la Police pour "violation des droits des policiers"
Message graphique de l’Institut du bien-être social et de recherches (IBESR)

HS/Haïti standard